Sign in / Join

Comment fonctionne le bonus automobile ?

La prime de référence d’un contrat d’assurance varie selon le bonus-malus, encore appelé coefficient de réduction-majoration. Les conditions d’application et le calcul du bonus automobile sont déterminés par le code des assurances. Mais, que savoir du fonctionnement du bonus automobile ? Comment se calcule-t-il et quels sont les véhicules concernés ?

Quel est le fonctionnement du bonus automobile ?

Connu également sous le nom bonus-malus, le bonus automobile est un mécanisme mis en place par les compagnies d’assurance. Il consiste à faire évoluer chaque année, la prime de référence du contrat. Principalement, ce bonus est déterminé selon le nombre de sinistres impliquant la responsabilité de l’assuré durant les 12 mois qui précèdent les 2 mois de l’échéance annuelle du contrat. Par exemple, la période de référence pour un contrat ayant pour échéance annuelle le 31 décembre 2020, va du 1er novembre 2019 au 3 octobre 2020.

A découvrir également : Comment protéger la peinture de votre voiture ?

Le moment venu, l’assureur a le devoir de respecter la règle régissant le bonus automobile. Toutefois, il faut préciser que la prime de référence est définie par la compagnie d’assurance. Les primes varient donc d’un assureur à un autre. Pour cela, il est conseillé de vérifier la prime applicable dans le contrat, si possible, avant sa signature.

Comme se calcule le bonus automobile ?

Le calcul du bonus automobile se fait en fonction du nombre d’accidents déclaré par l’assuré. Considérant que le coefficient d’origine est de 1, l’assuré bénéficie d’une majoration de 5% de son coefficient de l’année précédente. Mais, cette réduction s’obtient à condition que l’assureur n’enregistre aucun accident où votre responsabilité est impliquée.

Lire également : Classement des voitures les plus fiables en 2021

Dans ce cas, pour obtenir le coefficient de l’année en cours, vous devez multiplier le coefficient de l’année écoulée par 0,95. Le résultat obtenu sera arrondi par défaut à 2 chiffres après la virgule. Par ailleurs, notons que la majoration maximale est de 50%, soit un coefficient de 0,50. Passé ce plafond, il n’y a aucune chance que le coefficient évolue.

Il faut remarquer que l’assureur modifie le coefficient obtenu après avoir appliqué la règle de calcul du bonus auto dès qu’il enregistre des sinistres durant l’année précédente. Ce coefficient est qualifié de coefficient de variation technique de sinistralité.

Quels sont les véhicules concernés par le bonus automobile ?

Le bonus automobile concerne principalement tous les véhicules terrestres à moteurs, notamment les motos et les voitures. Cependant, il est possible que la compagnie d’assurance décide ne pas appliquer ce mécanisme avec certains véhicules. La plupart du temps, il s’agit de :

  • Les 2 ou 3 roues : ceux ayant jusqu’à 11 kw de puissance ou 125 cm3 ;
  • Les engins forestiers et agricoles ;
  • Les voitures de collection ayant plus de 30 ans d’âge.