Sign in / Join

Quand réclamer son assurance auto ?

La souscription d'une assurance auto permet d’avoir une garantie de protection multirisque. Cependant, si vous avez souscrit une assurance auto, c’est avant tout pour être indemnisé lorsqu'un sinistre viendrait à se produire. Il est donc important de savoir quand réclamer son assurance auto. On vous propose cet article pour vous éclairer sur la question.

En cas d’accident

Il est possible de réclamer son assurance auto en cas d’accident. Selon le degré de gravité d’un accident, le souscripteur d'une assurance peut réclamer en fonction de son contrat, une indemnisation. Celle-ci est définie en fonction des pertes et du niveau de responsabilité, d’une compensation partielle à une compensation totale. Toutefois, l’indemnisation variera en fonction de la responsabilité dans un accident.

A lire aussi : Les tendances actuelles du design automobile : ce qui influence les voitures d'aujourd'hui

En cas d’accident responsable

En cas d’accident responsable, l’indemnisation varie en fonction du contrat d’assurance. Dans le cas où le détenteur d’une assurance auto aurait souscrit un contrat d’assurance multirisque, il peut réclamer une indemnisation pour les dégâts matériels ainsi que corporels. Dans ce cas, l’assureur devra lui verser une compensation pour l’aider à traiter les sévices physiques et matériels.

Il en est de même pour la subvention des frais de santé à la réparation totale de son bien roulant en cas d’accident. Il peut aussi percevoir une somme consistante à la hauteur de ses cotisations. Tout dépendra de la densité de l’accident, des sévices corporels et physiques. Par contre, si le contrat est un accord avec assurance partielle, le propriétaire d’un véhicule assuré ne recevra absolument rien. Le type de contrat est donc très important à prendre en compte.

A voir aussi : L'évolution des moteurs et des carburants : une révolution dans l'industrie automobile

En cas d’accident involontaire

Lorsque le cas d’accident involontaire se présente, la procédure est différente. Un accident involontaire sous-entend que le conducteur du véhicule n’est en aucun cas responsable du préjudice causé. Ainsi, l’assureur doit lui reconnaître son droit à l’indemnisation. Dans ce cas, quelle que soit l’issue, le conducteur d’une automobile assurée doit être indemnisé.

Il est alors possible de réclamer ce droit dans ce cas. Mais la procédure est parfois longue. Il faudra attendre un constat et constituer un dossier. De plus, vous devrez attendre l’avis d’un professionnel mandaté par la société d’assurance.

Lors de la résiliation d’un contrat

Lors de la résiliation d’un contrat d’assurance auto, le conducteur peut réclamer ses cotisations. Cependant, pour être éligible à la réclamation, il devra remplir certaines conditions définies dans le contrat avec son assureur. Parmi celles-ci, on note les cas de déménagement ou de changement de situation professionnelle.

Il est possible de réclamer son assurance auto en cas de déménagement dans une zone à risque. De même, pour un changement de situation professionnelle, le remboursement peut être réclamé par le souscripteur. Cela est possible dans le cas où le nouvel employeur demanderait une adhésion à une mutuelle commune d’assurance.

Cependant, dans les 2 cas, cela ne s’applique que lorsque les souscriptions sont payées annuellement ou trimestriellement.

En cas de vol ou de vandalisme

En cas de vol ou de vandalisme, il est aussi possible de réclamer son assurance auto. Dans ce cas, le conducteur doit, dans un premier temps, déclarer le sinistre à la police pour obtenir une plainte officielle. Il doit ensuite informer rapidement l’assureur pour qu’il prenne en charge les dommages subis par le véhicule.

Si des objets personnels ont été volés avec la voiture, ils peuvent aussi être remboursés si leur valeur est bien mentionnée sur le contrat d’assurance auto du souscripteur. Les différents assureurs ne fonctionnent pas tous selon les mêmes règles et conditions.

En général, lorsqu'un conducteur subit un acte de vandalisme sur son véhicule, il a droit à une indemnisation couvrant tout ou partie des frais engagés pour sa réparation. Cela reste soumis aux termes et conditions contractuelles entre l'assureur et le souscripteur.

Par conséquent, il est recommandé que tout propriétaire d’un véhicule souscrive une assurance auto qui correspond à ses besoins spécifiques afin d'être pleinement protégé en cas de perte financière due au vol ou au vandalisme. Avant toute réclamation auprès d’une compagnie d’assurance automobile en cas de sinistre, vérifiez toujours votre contrat afin d’en comprendre toutes les modalités et connaître vos droits.

En cas de dommages causés par des tiers non identifiés

En cas de dommages causés par des tiers non identifiés, il faut la voiture endommagée ainsi que tout témoignage qui pourrait aider à identifier l’auteur des actes malveillants. Ce type de situation reste assez fréquent sur nos routes aujourd'hui et même s'il peut paraître difficile d'être indemnisé face au manque d'informations concernant le tiers responsable, cela ne signifie pas qu'il faille renoncer à faire valoir ses droits.

Avant de solliciter votre assurance automobile pour les situations évoquées précédemment (vol, vandalisme, dommages causés par un tiers), pensez toujours à vérifier votre contrat afin de connaître vos droits et obligations vis-à-vis de votre assureur.