Sign in / Join

Pourquoi l'assurance auto est-elle obligatoire ?

Bon nombre de personnes s’interrogent sur le bien-fondé d’une assurance auto et le pourquoi elle est une obligation. En réalité, il y a plusieurs raisons qui justifient cela. Outre les couvertures de dégâts possibles au volant, qu’ils soient corporels ou matériels, cette dernière vous protège également. Ci-dessous, trouvez quelques éclaircissements sur le sujet.

L’assurance auto : un devoir civil

L’assurance auto n’est pas devenue obligatoire du jour au lendemain. En effet, c’est une décision prise par la loi en date du 27 février 1958 après mûres réflexions. Elle s’applique à toute personne qui possède une voiture disposant de moteur. Dès lors, si vous êtes français, assurer votre véhicule au tiers devient un devoir civil.

A lire en complément : Comment protéger la peinture de votre voiture ?

Aussi, ne sont valides que les assurances dont les couvertures de dégâts matériels avoisinent 457 000 euros. Quant aux couvertures de dégâts corporels, elles doivent être sans limites. Par ailleurs, il est judicieux de toujours garder sur soi son attestation d’assurance. Ainsi, pendant les contrôles, vous ne risquez rien avec les forces de l’ordre. Surtout, il ne faut pas oublier de s’assurer que la vignette sur votre pare-brise est à jour.

Il existe aussi deux autres obligations auxquelles doit se plier tout conducteur. Il s’agit de la possession d’un éthylotest dans la voiture et la communication du taux de bonus/malus. Toutefois, vous ne courez aucune sanction lorsque vous ne possédez pas un éthylotest. Quant au taux de bonus/malus, il est inscrit sur le relevé d’assurance auto. Aussi, reste-t-elle consultable lorsque vous souscrivez à une nouvelle assurance auto. Aucune possibilité de le cacher donc.

A lire également : Entretien saisonnier de votre véhicule : astuces pour l'hiver et l'été

Une assurance auto assure la protection des tiers

La première raison pour laquelle l’assurance auto est obligatoire, c’est pour assurer la protection des tiers. Si en circulation, un accident survient et que vous faites des victimes, votre couverture se chargera de les indemniser.

Rassurez-vous, cette dernière prendra en compte chacun des dégâts causés. Qu’il s’agisse d’un déficit fonctionnel, d’une perte de revenus, d’un préjudice esthétique, aide à domicile, ou encore d’un pretium doloris.

Mais attention. Il faut noter que certains dégâts ne sont pas à prise en compte par la couverture. Principalement, ceux que vous provoquez délibérément à des tiers, à un membre de votre famille ou encore à vous-même.

Une assurance auto assiste le conducteur en cas d’accident

La deuxième raison importante de cette obligation, c’est l’assistance dont vous bénéficiez. Il est évident qu’en protégeant les tierces victimes au cours d’un accident, l’assureur vous assiste aussi. En réalité, un dégât corporel impliquant des soins médicaux peut vous coûter une somme colossale.

Pour un blessé, vous pouvez dépenser jusqu’à 135 dollars voire 526 dollars. Selon des études, on enregistre chaque année près de 500 sinistres dont le coût avoisine les 1 million d’euros. Il est donc évident qu’il y va de votre intérêt de prendre une assurance auto pour votre voiture.

Cependant, lorsque vous ne souscrivez pas à une assurance auto, le FGAO se chargera d’indemniser vos victimes en cas d’accident. Il s’agit ici du Fonds de Garantie des Assurances Obligatoires. Le bémol avec ce dernier, c’est qu’il vous réclamera aussitôt des remboursements après vous avoir assisté. Et pire, il augmentera de façon exponentielle le prix de ces derniers. Soit 10 % de plus pour le montant versé.

En gros, l’assurance auto, en plus de couvrir les dégâts éventuels en cas d’accidents, vous assiste et protège les tiers.

Les conséquences légales du défaut d'assurance auto

Le troisième point essentiel de cette obligation concerne les conséquences légales. En effet, le défaut d'assurance peut entraîner des sanctions très lourdes. Depuis 1958, la loi française impose aux propriétaires de voitures motorisées 'la souscription d'une assurance responsabilité civile couvrant leur propre responsabilité en cas de dommages causés à autrui'. Le non-respect de cette disposition est sanctionné par une amende pouvant aller jusqu'à 3 750 euros.

Une autre conséquence légale du défaut d'assurance auto est la suspension du permis et l'interdiction temporaire ou permanente de conduire. Cela dépendra toutefois du tribunal qui aura examiné votre dossier. Si vous êtes responsable d'un accident corporel alors que vous n'étiez pas assuré, cela pourrait causer des préjudices graves pour les victimes et avoir un impact sur votre vie personnelle et professionnelle.

Si vous faites partie des personnes reconnues coupables du non-respect de l'obligation d'avoir une assurance automobile obligatoire, il y a aussi le risque que votre nom figure dans le fichier FICOVIE (Fichier national des véhicules assurés). Vous serez donc surveillé pendant cinq ans après cet incident où vous avez été pris en faute devant la justice.

Ne pas respecter l'obligation légale relative à l'assurance auto peut causer bien plus qu'un simple bouleversement financier mais aussi avoir un impact durable sur vos chances de trouver une assurance auto à l'avenir.

Les différentes formules d'assurance auto et leurs avantages

Maintenant que nous avons compris pourquoi l'assurance auto est obligatoire, voyons les différentes formules d'assurance disponibles sur le marché et leurs avantages.

La formule tous risques est la plus complète. Elle couvre votre responsabilité civile ainsi que tous les dommages causés à votre véhicule, quelles que soient les circonstances. Cette formule peut être utile pour un conducteur qui a une voiture neuve ou récente et souhaite se protéger contre tout imprévu.

Il y a la formule intermédiaire, aussi appelée 'formule tiers plus'. Celle-ci offre une protection un peu moins étendue. Elle couvre votre responsabilité civile ainsi que certains types de dommages matériels comme le vol ou l'incendie, par exemple.

La formule au tiers est la plus basique des assurances auto proposées sur le marché. Elle ne couvre en général que la responsabilité civile du conducteur vis-à-vis des tiers impliqués dans un accident (passagers, piétons...).

Il faut noter qu'il existe aussi plusieurs options supplémentaires pouvant être ajoutées aux formules de base afin d'améliorer leur efficacité : assurance bris de glace, assistance panne 24/7, etc. Il faut choisir une option qui convienne à vos besoins personnels et financiers, mais aussi en fonction du type de conduite pratiqué : ville, route, départementales, autoroutes, etc.

Il faut savoir que chaque compagnie d'assurance automobile propose ses propres formules et options supplémentaires. Il faut bien comparer les offres avant de souscrire une assurance auto. Il est possible de négocier avec son assureur pour obtenir un tarif plus avantageux ou des garanties supplémentaires.

L'assurance automobile est obligatoire en France pour protéger les conducteurs et les tiers impliqués dans un accident. Les formules proposées par les compagnies d'assurance sont variées et il faut choisir celle qui correspond le mieux à ses besoins personnels ainsi qu'à sa situation financière.